La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 Tony Brien Président-fondateur

Diplômé de l’École de criminologie de l’Université de Montréal Tony Brien a occupé, au cours des vingt dernières années, différents postes importants au Service correctionnel du Canada, à l’Institut Philippe Pinel de Montréal, au Centre international de criminologie comparée et au Service de police de la Ville de Sherbrooke. Tony Brien est également chargé de cours depuis plusieurs années à l’Université de Montréal et à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) où il enseigne, entre autres, les techniques d’entrevues, la délinquance sexuelle, la psychologie du comportement criminel et antisocial, la sociologie de la police et le renseignement criminel. Il a obtenu, pour l’année 2011-2012, le Prix d’excellence en enseignement pour les chargés de cours de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal. En 2015 l’entreprise Crime et Logique, dont il est le fondateur, a signé une entente de partenariat avec l’Université de Montréal pour la diffusion des formations continues dans le domaine de la criminologie, de la police, des sciences criminelles et judiciaires.

 

André Boisjoly Expert-formateur

André Boisjoly est un lieutenant-détective retraité du SPVM  après 32 ans de services. Il est maintenant chargé de cours depuis quatre ans  à l’École de criminologie de l’Université de Montréal.  Après avoir occupé différentes fonctions, André Boisjoly a œuvré pendant 11 ans  à titre d’enquêteur (sur les crimes contre la personne, les gangs de rue, la surveillance, le renseignement de sécurité, les homicides et les agressions sexuelles). Il a par la suite agit pendant 10 ans, à titre de lieutenant-détective, fonction qu’il a occupé à la section des fraudes ainsi qu’au module criminel du renseignement du SPVM. Il a finalement terminé sa carrière à titre de coordonnateur provincial en renseignement et en Gangs de rue (pendant cinq ans), au sein du Service de renseignement criminel du Québec (SRCQ). Il a notamment offert des formations à l’École Nationale de police du Québec (ÉNPQ) et donné de nombreuses conférences au niveau provincial, principalement sur les gangs de rue et le renseignement. Il est diplômé de l’Université de Montréal et possède une formation de l’ÉNAP. Il diffuse, depuis quatre ans notamment, le cours SIP 3090 Renseignement au Baccalauréat en Sécurité et Études policières, ainsi que le cours CRI-6725 Gestion du renseignement à la Maîtrise en Sécurité intérieure à l’Université de Montréal. Pour Crime et Logique, André Boisjoly diffuse, avec quelques collaborateurs, le cours : Renseignement criminel, de sécurité, correctionnel et militaire.

 

René-André Brisebois  Expert-formateur

René-André Brisebois est détenteur d'une maîtrise à l’École de criminologie de l’Université de Montréal. Il a été associé au développement de la pratique de pointe sur les gangs de rue du Centre d’expertise | délinquance et troubles de comportement du Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire (Désormais intégré au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal). Il a successivement occupé les postes d'agent de recherche, d'intervenant communautaire, de coordonnateur et de conseiller clinique. Toutes ces fonctions avaient comme point en commun de s'adresser spécifiquement aux besoins des jeunes membres de gang et de leur famille. Les questions de la violence et des rivalités entre groupes criminels, des difficultés et trajectoires familiales des membres de gangs et des meilleures pratiques en matière de prévention, d'intervention et de répression sur la question des gangs sont au nombre de ses principaux intérêts cliniques et de recherche. Il a rédigé plusieurs chapitres et articles sur la question des gangs de rue. Il est également co-auteur du livre Adolescents délinquants et leurs parents : Bandes et violences en groupe (2011, L'Harmattan). M. Brisebois est également chargé de cours à l’Université de Montréal et agit à titre d'expert-conseil pour la Ville de Montréal en ce qui a trait aux initiatives visant la prévention de l'adhésion des jeunes aux gangs de rue. Pour Crime et Logique, René-André Brisebois offre le cours : L’association aux gangs de rue : ce qu’il faut savoir, être et faire pour intervenir justement.

 

Dr Jean E. Brochu Expert-formateur

Docteur Jean E. Brochu est diplômé de la Faculté de médecine de l'Université de Sherbrooke en 1978. Il a exercé sa profession de médecin de famille dans la municipalité de Waterloo et à l'Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville jusqu'en 2004. Il a été membre de l'exécutif du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) de cet établissement pendant sept ans avant de devenir Directeur des services professionnels de 2000 à 2004.

En parallèle, il a été nommé coroner investigateur à temps partiel en 2009, puis coroner permanent en 2004. Il a été coroner en chef adjoint de 2005 à 2008 et nommé de nouveau à ce poste en 2014. Il a procédé à l'investigation de milliers de décès obscurs et violents et est affecté depuis 2005 à la formation des nouveaux coroners. Il a participé activement aux efforts de rehaussement de la qualité et d'uniformisation des rapports d'investigation des coroners. Il est actuellement mentor des nouveaux coroners. Pour Crime et Logique et avec l’autorisation du Bureau du coroner du Québec, le Dr. Jean E. Brochu offre le cours : Investigation du coroner.

 

Francis Fortin Expert-formateur

Francis Fortin est professeur adjoint à l'École de criminologie de l'Université de Montréal et chercheur au Centre International de Criminologie Comparée. Ses travaux de recherche portent sur le cybercrime, le renseignement, le forage de données (data mining) et l'analyse forensique. Il enseigne la recherche sur Internet, l'utilisation des réseaux sociaux ainsi que plusieurs cours spécialisés sur les phénomènes criminels émergents. En plus d'avoir rédigé plusieurs articles scientifiques, il a publié un livre sur les cyberpédophiles aux Éditions VLB ainsi qu’une introduction aux crimes informatiques aux Presses Internationales Polytechnique. Francis Fortin enseigne, pour Crime et Logique, le cours : Introduction à la cybercriminalité.

 

 

Chantal Fredette Experte-formatrice

Détentrice d’un doctorat de l’École de criminologie de l’Université de Montréal, Chantal Fredette a été étroitement associée au développement et à l’actualisation de l’Offre de service GANGS et délinquance du Centre d’expertise sur la délinquance des jeunes et les troubles de comportements du Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire. Les questions relatives aux processus d’identification des membres de gang, à la mesure de l’adhésion à la culture de gang et aux interventions probantes de réadaptation et de réinsertion des contrevenants associés aux gangs sont au nombre de ses principaux intérêts cliniques et de recherche. Elle est aussi la co-directrice de l’ouvrage collectif Le phénomène des gangs de rue : théories, évaluations, intervention (2014, Les Presses de l’Université de Montréal), chargée de cours à l’Université de Montréal, enseignante en intervention délinquance au Collège Ahuntsic et directrice d’essais synthèse au Programme d’études et de recherche en toxicomanie de l’Université de Sherbrooke. Pour Crime et Logique, Chantal Fredette offre le cours : L’association aux gangs de rue : ce qu’il faut savoir, être et faire pour intervenir justement.

 

Steve Geoffrion Expert-formateur

 Steve Geoffrion est professeur adjoint à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal et assistant à la direction scientifique au Centre d’étude sur le trauma de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal. Ses travaux de recherche portent principalement sur l’évaluation et l’intervention en contexte d’autorité auprès des jeunes et familles en difficulté. Sur le plan clinique, il cumule plusieurs années d’expérience en tant qu’intervenant et gestionnaire en protection de la jeunesse et auprès des jeunes contrevenants. Sa pratique repose principalement sur les approches psychoéducative et systémique. En plus d’avoir publié plusieurs articles scientifiques, Steve Geoffrion a donné plusieurs conférences internationales sur les effets sur la santé psychologique du travail auprès des jeunes et familles en difficulté. Pour Crime et Logique, Steve Geoffrion offre le cours : Démystifier l’intervention de la DPJ auprès des enfants en danger et des jeunes contrevenants.

 

Pier-Luc Gilbert  Expert-formateur

Membre de l’Ordre  professionnel des criminologues du Québec (OPCQ) depuis sa création en 2015, Pier-Luc Gilbert est un criminologue qui exerce sa profession dans le domaine de l’évaluation et de l’intervention criminologique depuis 2008. Il compte déjà plus de 200 rapports d’expertises criminologiques à son actif. Il se spécialise dans l’identification des facteurs criminogènes et dans l’analyse du cheminement criminel des personnes judiciarisées. Cette analyse lui permet de se prononcer sur leur potentiel de réinsertion sociale. Ce rapport d’expertise criminologique doit être considéré comme étant essentiel dans le processus de détermination de la peine puisqu’il offre la chance aux tribunaux d’avoir l’opinion d’un professionnel sur le plan de l’évaluation  du risque et des besoins des personnes contrevenantes. Pour sa part, le suivi criminologique est une option supplémentaire en matière d’intervention clinique dans un contexte de réinsertion sociale. Il offre un suivi personnalisée aux gens voulant réintégrer adéquatement la société en mettant en application un plan d’intervention qui visera à contrer le risque de récidive en lien avec les facteurs criminogènes.

Ayant débuté son implication auprès de l’Ordre professionnel des criminologues du Québec en tant que membre du Comité d’inspection professionnel, Monsieur Gilbert est maintenant membre du Conseil d’administration de cet ordre. Son expérience lui a également permis d’être sollicité pour participer, à titre d’expert, à l’élaboration du référentiel de compétence lié à l’exercice de la profession de criminologue au Québec. Il a également fait partie du Comité directeur du projet de l’élaboration du référentiel d’inspection professionnelle de ce même ordre. Travaillant présentement auprès d’une clientèle judiciarisée au niveau fédéral, notre expert a également travaillé au niveau provincial en tant qu’agent de probation et au niveau communautaire comme intervenant social pour un organisme de justice alternative.

 

Chantal Huot Experte-formatrice

Détentrice d’un baccalauréat en criminologie et d’une maîtrise en service social, Chantal Huot œuvre auprès des délinquants depuis bientôt 18 ans. Alors qu’elle a arrimé la théorie et la pratique initialement dans le cadre de son travail en maison de transition, elle a consolidé son expérience dans les dix dernières années en se spécialisant dans le domaine de la délinquance sexuelle. Directrice au CIVAS Estrie, elle se plait à construire et solidifier les ponts avec les différentes ressources-partenaires, puis assurer la gestion clinique, tout en œuvrant concrètement sur le terrain auprès de la clientèle. Parallèlement, elle s’est investie quelques années dans le soutien aux hommes agressés sexuellement durant l’enfance (SHASE) et se consacre depuis trois ans à l’actualisation des Rencontres délinquant-victime (RDV) issue d’une démarche de justice réparatrice. Pour terminer, elle a été chargée du cours au département de service social de l’Université de Sherbrooke de 2008 à 2012. Encore aujourd’hui, elle prend part au cours Délinquance et criminalité du département de psychologie de l’Université de Sherbrooke en offrant six heures du contenu académique. Pour Crime et Logique, Chantal Huot collabore à la formation : Les agresseurs sexuels.

 

Sophie Lussier Experte-formatrice

Détentrice d’un baccalauréat en sciences humaines (sociologie, criminologie et toxicomanie) et d’une maîtrise en travail social avec spécialisation de formation en intervention de groupe auprès des personnes dépendantes, Sophie Lussier travaille depuis 15 ans dans diverses ressources spécialisées en dépendance, dont 13 ans au CISSS-MO (anciennement le CRD Le Virage). Elle est formatrice régionale en dépendance en Montérégie. Elle intervient aussi auprès des jeunes et des adultes tant en individuel, en couple, en famille qu’en groupe. De plus elle enseigne comme chargée de cours à l’École de criminologie et est superviseure de stage pour l’École de travail social de l’UQAM. Pour Crime et Logique, Sophie Lussier offre le cours : Intervenir auprès d’une clientèle toxicomane.

 

Valérie Préseault Experte-formatrice

Diplômée de l’École de criminologie de l’Université de Montréal (B.SC. psychologie et M. Sc. Criminologie), Valérie Préseault a occupé pendant plusieurs années les fonctions d’intervenante auprès d’une clientèle judiciarisée. Elle a aussi travaillé pendant plus de 15 ans dans des ressources spécialisées en dépendance (dont le CRD en Montérégie) auprès d’une clientèle féminine, masculine adulte et jeunesse. Elle est chargée de cours depuis 20 ans en criminologie et elle donne de la formation. Elle est responsable du baccalauréat en criminologie de l’École de criminologie de l’Université de Montréal et elle est coordonnatrice des stages. En plus de ces activités, Valérie Préseault offre de la pratique privée en individuel, en famille et en couple en tant que criminologue et psychothérapeute spécialisée en dépendance. Pour Crime et Logique, Valérie Préseault diffuse le cours : Intervenir auprès d’une clientèle toxicomane.

 

Marie-Pier Robitaille Experte-formatrice

Marie-Pier Robitaille (M.Sc Criminologie) est candidate au doctorat à l’École de criminologie de l’Université de Montréal. Son sujet de recherche porte sur les différences sexuelles liées au développement des comportements antisociaux. Elle s’intéresse particulièrement aux mécanismes de contrôles sociaux et à leurs impacts différentiels en fonction du sexe. Ce projet de recherche lui a valu l’obtention de plusieurs bourses, notamment la bourse Marie-Andrée Bertrand de l’École de criminologie (2015), remise au meilleur projet de recherche sur les femmes et le contrôle social et pénal, ainsi qu’une bourse doctoral du Conseil de recherches en sciences humaines (2013).

Elle a d’abord fait sa maitrise sur le processus cognitif du passage à l’acte des femmes violentes et se spécialise dans la déviance au féminin à l’intérieur comme en dehors de ses études. Elle participe notamment à un autre projet de recherche qui s’intéresse à la coercition sexuelle chez les femmes et offre, entre autres, des conférences bimensuelles aux agents de probation du Service Correctionnel du Québec (SCQ) œuvrant spécifiquement auprès des femmes. Ces conférences sont construites dans l’objectif de rapprocher la recherche et la pratique clinique en criminologie et l’ont amenée à parfaire ses connaissances sur plusieurs types de délinquantes. Elle enseigne d’ailleurs sur la délinquance des filles et des femmes depuis plusieurs années à l’Université de Montréal. Pour Crime et Logique, Marie-Pier Robitaille enseigne le cours : Ces femmes criminelles.